UNE ECOLE DANS UN BIDONVILLE CONSTRUITE PAR LES PARENTS

  
1996 -2000 La construction
Situé à Villa Nueva à la périphérie de la capitale, le bidonville du Gran Mirador, créé de façon sauvage en 1990,s'accroche aux pentes des ravins qui entourent la capitale Guatemala Ciudad, pendant la saison des pluies, des torrents de boue dévalent les pentes, Dès le début plusieurs instituteurs, dont César Augusto Gutiérrez, ont assuré les premiers cours, dans des classes plus que rudimentaires (sans fenêtres pleines de poussière en saison sèche et de boue en saison humide). Cette détermination a beaucoup contribué à la reconnaissance légale du bidonville. C'est en 1996 que Mayacoeur décide d'aider financièrement une équipe d'instituteurs très motivés.
Ces derniers trouvent le terrain et créent le comité de construction de l'école, formé des parents d'élèves qui s'engagent à bâtir l'école de leurs enfants, sur les plans d'un architecte bénévole guatémaltèque. Fin 1997 après arasement du terrain, les fondations du premier bâtiment étaient réalisés, en février l'élévation des premiers murs commence vraiment, l'essentiel de l'activité se déroule le week-end quand les pères de famille viennent apporter leurs bras et leurs compétences sur le chantier.
le chantier à ses débuts en 1998 l'an 2000 Aout 2000 le mobilier est arrivé
2000 -2003 Aménagement et extension des locaux
L'équipement scolaire pour équiper les sept premières salles de classe a été réuni en particulier par des membres de Givors dans la région lyonnaise. Un container de 10 tonnes de mobilier et de fournitures scolaires fut acheminé en août 2000. L’intervention de notre partenaire guatémaltèque le CEI a permis la simplification des innombrables formalités. Le rez-de-chaussée du second bâtiment a été inauguré le 20 août 2001. Il comporte deux salles de classe, deux bureaux pour l’administration, la cuisine et les toilettes des filles. 17 professeurs travaillent et accueillent 350 élèves le matin et 270 élèves l’après-midi dans des classes de 35 élèves en moyenne.
En 2003, après le 2ème étage du second bâtiment, l'équipe enseignante projette la mise en place d'une bibliothèque, l'installation de l'électricité et l'acquisition d'ordinateurs, enfin ils prévoient l'achèvement du mur d'enceinte de l'école. Se pose le problème des fournitures scolaires, les attributions de l'état sont insuffisantes et de mauvaise qualité, en début d'année 2003, l'ensemble du corps enseignant guatémaltèque a dénoncé cet état de fait par une grêve longue et dure .
les livres pour 600 élèves quelques professeurs la porte d'entrée une salle de classe
2003 - 2005 L'école reçoit une reconnaissance officielle, elle s'agrandit et devient le pilier éducatif du bidonville
Conrado et ses collègues témoignent : depuis 10 ans cette école est en construction mais c’est la première année qu’ils reçoivent régulièrement des informations, participent à des réunions d’enseignants etc… en bref sont reconnu(e)s par les autorités scolaires. La présence de l'inspectrice lors de notre visite en mars 2005 en témoigne. Les enfants reçoivent enseignement et éducation, la rentrée dans les classes en rang (comme autrefois ) en est un symbole.
L’école du Gran Mirador est non seulement reconnue mais de plus, elle occupe une place importante dans la vie de la communauté, en témoigne l’opération « propreté » menée ce jour de mars 2005 dans le bidonville, les enfants donnant l’exemple, balais, sacs... La violence est croissante au Guatemala, particulièrement dans la capitale ou des bandes dejeunes « Maras » sévissent, pratiquant racket, vols et de plus en plus souvent meurtres. Ciudad Peronia est une communauté soudée. Avec le centre de santé et la police, l’école du Gran Mirador et son équipe d’enseignants font régner la paix et les jeunes tentés de s’intégrer dans une bande de Maras sont rapidement repérés et expulsés s’ils persistent.
A l'étage du bâtiment de la municipalité, les travaux de l'étage sont en cours de finitions, il reste à poser les portes et les fenêtres, la rambarde de sécurité et une cloison amovible pour cette grande salle polyvalente destinée à servir aussi de salles de classes, en attendant, elle sert déjà, le nombre d'élèves étant toujours croissant.
Adresse : Association Mayacoeur
BP 20059
Parc Pagnerre - av du Trocadero
59370 MONS EN BAROEUL
Téléphone 03 20 53 45 31/ fax : 09 72 11 07 58
LES PARTENAIRES DE MAYACOEUR
Région Nord Pas de Calais Département du Nord Association Basque Espagnole Association Basque Espagnole Association Karen Mane Nawal CAFNIMA Association Timoun d'Haïti